Interview Zigo (janvier 2012)

Des premières notes du nouveau set et de l'inquiétude du groupe au début du concert du 23 septembre 2010 qui marquait le début du "Hors Contrôle tour", aux dernières notes en Bretagne en décembre dernier en passant par de très nombreux concerts à l'étranger, retour sur la plus grande tournée de la Dub Inc de presque un an et demi. 

Ce qui retient l'attention en premier est sans nul doute le bilan impressionnant: 160 concerts dans 27 pays différents. Aller, rien que pour le plaisir, un petit récapitulatif des pays visités: Algérie, Allemagne, Belgique, Bosnie, Bulgarie, Canada, Colombie, Croatie, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Inde, Italie, Jamaïque, Nouvelle-Calédonie, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Sénégal, Serbie, Slovaquie et enfin Suisse !!! (NDLR: A jour en novembre 2012)

EN QUELQUES CHIFFRES: En 2 ans, plus de 310 000 spectateurs ont assisté aux concerts de la tournée Hors Contrôle (Source: dossier de presse de Rude Boy Story"

 

Retour sur le "Hors Controle tour", sur l'année 2011 et les projets pour cette nouvelle année avec Zigo, le batteur de la Dub Inc:

222035-203320899706631-100000861673491-511257-1986998-n.jpg

 

« 2011 a vraiment été une de nos plus belles années »


Salut Zigo, alors, un album « Hors Contrôle » déjà culte, 135 concerts dans 18 pays différents, on peut dire que 2011 a été une année extraordinaire pour vous?

« En effet, ça a vraiment été une de nos plus belles années. D'ailleurs je ne l'ai pas vu passer, lorsque je lis le bilan que tu en fais, j'ai l'impression que c'est le bilan de trois années ! Si tu rajoutes l'enregistrement de Hors Contrôle en Allemagne, qui a aussi été une super expérience tout ça est très très dense...
Voilà un mois que nous sommes en vacances, et tout cela me manque déjà énormément...»

Un souvenir particulier de la tournée à nous raconter?

« Il y en a trop ! Comme à chaque fois qu'on nous pose cette question !!! Les deux semaines en Nouvelle Calédonie resteront gravées à jamais, New York, le concert en Jamaïque, et puis tous ces concerts en France et en Europe, c'est quelque chose...
Si il y a un truc en particulier qui me manque déjà, c'est d'entendre les gens chanter "Tout ce qu'ils veulent". Tu sais pour moi c'est sans doute notre meilleur morceau, j'ai des frissons à chaque fois qu'on le joue en France, car je sens que c'est un texte qui rassemble les gens. Ca n'est pas le seul, mais je crois que le gouvernement Sarkozy est tellement méprisant à l'égare du (des) peuple(s), que cette chanson est vraiment à la page. »



Une tournée souvent sold out et deux zéniths de Sainté plein à craquer, quelles étaient vos impressions?

« Les deux Zénith de St Etienne ont été incroyables, c'est le genre de chose qui nous rappelle d'où nous venons, car on se sent vraiment porté par les gens de chez nous. Mais tu sais chez nous, c'est aussi partout, c'est le message que l'on veut transmettre, et c'est vrai que partout où nous sommes allés, nous avons été accueillis comme des rois. Le public est vraiment cool avec nous, ça fait vraiment plaisir...
On a passé la tournée à dire aux public que les stéphanois et les bretons étaient les meilleurs publics de France pour plaisanter. Mais la réalité, c'est que les gens nous soutiennent à mort de partout. Les gens connaissent les paroles, sautent, dansent, applaudissent, c'est génial... »

Le live de Saint-Étienne s'est déjà téléchargé (sans compter les téléchargements avec la carte pour les personnes présentes au concert et les téléchargements sur les sites Reggae.frReggaefrance.fr et Reggaeville.com) presque 10 000 fois sur notre site, tes impressions?

« Je ne me rend pas vraiment compte de ce que ça représente... En tous cas j'espère que les gens apprécient le geste, car on ne nous a pas beaucoup aidé pour réaliser ça, on a même eu quelques bâtons dans les roues...
Mais notre public, stéphanois ou pas, méritait bien un petit live gratos made in Sainté. Pour nous, c'est une façon de dire merci pour tout le soutien. »
C'est la première fois que vous tournez autant à l'étranger, cela doit-être une formidable expérience?

« On commence à être habitués quand même, car on tourne beaucoup en Europe depuis 2007-2008. Mais c'est vrai qu'on est encore allé plus loin dans notre démarche. D'ailleurs si nous ne tournerons pas en France en 2012, nous allons quand même aller à l'étranger, en particulier en Afrique et en Amérique du Sud. Non pas qu'on soit lassé par la France, bien au contraire; mais nous y avons tellement joué en 2011 qu'il faut se faire un petit peu oublier sinon les gens en auront marre de voir nos salles tronches sur scène !
En tous cas, c'est vrai que c'est très enrichissant pour un groupe de pouvoir vivre de telles expériences. Pour nous c'est quelque chose de primordial que de pouvoir s'ouvrir à d'autres cultures, de rencontrer d'autres musiciens, d'autres publics, trouver d'autres inspirations... »

2011 a été marqué aussi par la sortie de votre premier riddim, le « No doubt riddim » qui a remporté un franc succès et beaucoup de critiques positives, d'ou est venue l'idée ?

« C'était un projet qu'on avait en tête depuis longtemps. C'est d'ailleurs très anecdotique car on ne fera pas cela souvent. Mais étant des gros fans de sound systems, il nous paraissait cohérent de sortir une série à l'occasion. Il y a des gens qui ne connaissaient pas ce concept et qui ont vraimen été surpris d'entendre tout le temps la même instru, je les comprends ! En revanche, les massives qui aiment les sound systems ont kiffé, on a eu de très bons échos de tous les sounds à qui ont a fait tourné ça, et la presse reggae a bien suivi. Les sons tournent un peu partout dans le monde, on a beaucoup de retours en Amérique du Sud, et certains morceaux ont été classés dans des charts reggae un peu partout. Expérience très positive donc. »



« En 2012, restez positifs ! »
Peux-tu nous parler du programme de cette année 2012, il me semble que quelques tournées à l'étranger s'organisent?

« Oui, en mars on va faire un petit tour au Portugal avec Omar Perry et Bushman, ça va être cool ! Ensuite, on va essayer de monter une tournée en Afrique de l'Ouest et en Amérique latine. On veut aussi retourner au Canada car il y a du monde qui nous attend là-bas, et aussi en Amérique du Nord. » 
reggae-blast.jpg
D'autres projets sont-ils prévus? 

« Oui, Kamir Meridja, qui avait réalisé le clip de "Métissage" (ndlr: extrait de l'album "Afrikya") nous a suivi sur la route pendant quatre ans, dans le but de réaliser un documentaire sur nous et notre auto-production.
Son film est prêt maintenant et nous allons donc l'aider à le sortir dans des petites salles de ciné, localement dans un premier temps, puis comme d'habitude on va essayer de porter le projet toujours plus loin.
J'ai vu le film récemment et je peux te dire qu'il est très bien fait. C'est un peu dur pour nous de se regarder sur un écran, on n'a jamais vraiment été à l'aise avec la vidéo, mais Kamir montre très bien les difficultés et les satisfactions que peut vivre un groupe comme Dub Inc. »



Côté perso, tu as produit le nouvel EP de Tony Curtis avec ton label Greenyard Records, peux-tu nous en parler un petit peu de cet artiste?

« Tony Curtis est un artiste qui a cartonné en 2005 avec son hit "High Grade", qui est un titre que j'adore. 
Je l'avais contacté en 2010 pour lui faire enregistrer une combinaison avec le vétéran Burro Banton. Ca a donné le titre "Blaze It" qui a cartonné dans les sound systems européens. Ça a été une très bonne surprise pour moi.
Quelques mois plus tard, il m'a recontacté pour que je lui produise un album, mais je n'avais ni les moyens, ni le temps pour ça étant donné la tournée qu'on avait avec Dub Inc. Donc je lui ai proposé de sortir un Ep 5 titres + un remix dub.
On s'est vu en Jamaïque, et on a beaucoup bossé sur Skype. Ce que j'ai aimé dans ce projet, c'est qu'on a vraiment pris le temps de faire les choses bien, avec de petits moyens. Je suis très fier de ce disque. Il faut dire que les gars de Dub Inc ne sont jamais loin et m'ont beaucoup épaulé !
En tous cas j'ai beaucoup de messages de fans qui adorent ce disque, on a aussi tourné un clip dans les rues de Brooklyn ce qui a bien aidé à promouvoir le projet.
On trouve le CD en vente sur le shop Dub Inc et sur toutes les plateformes de téléchargement légal.  »



Un petit mot pour tous les fans qui sont de plus en plus nombreux à nous (et surtout à vous) suivre sur le site www.dubincfans.fr ?

« Merci du fond du coeur, on a toujours considéré que le public faisait partie de la famille Dub Inc, les français vont nous manquer en 2012, mais ça va être génial quand on va revenir. 2012 c'est aussi l'occasion de virer Sarkozy, donc restez vigilants, allez voter même si c'est pas avec le coeur, faites le avec la tête... Restez positifs !  »

Un grand merci à Zigo.
©dubincfans.fr - Janvier 2012

Commentaires (4)

1. Max 24/01/2012

Bravo pour l'interview , sympa de savoir ce qu'ils pensent de leurs tournées ! J'attends avec impatience la sortie du film .

J'ai eu la chance de passer la journée avec Ben derrière la console a un concert à Toulouse en Novembre ( et je le remercie encore ).
Il y a vraiment une bonne ambiance dans le groupe et ça se voit sur scène , ce n'est pas le cas de tous les groupes...

Continuez comme ça , à mettre le feu partout où vous vous produisez , moi je vous soutiens à 100 %.

2. Psem 29/01/2012

Dommage que le dernier concert en décembre près de Nantes : Nous n'y étions pas allés car nous pensions qu'on aurait l'occasion de les voir en 2012. Hélas !!! Il aurait fallu préciser "Dernier concert avant 2013" Et là on aurait couru. En tout cas sachez, qu'on est pas encore prêt de se lasser de Dub Inc et s'il y avait quelques concerts en 2012 en France on serait là pour remplir la salle et faire la fête.

3. RGP57 18/02/2012

trés bonne interview,savoir ce qu'ils pensent c bon.....
J'attends avec impatience la sortie du film .
jvous dit en 2013 pour un retour phenomenal en france on ve mettre le feu.........revenez vite

4. Bastos 23/03/2013

J adore votre groupe, je vs suis depuis quelques années , chaque concert que vs faites près de chez moi , je m'y rend illico !!!! Bravo encore à tout le groupe pour ces bn moments . Avez vs quelques morceaux de partoches à me communiquer car c un peu graçe à vs que j'ai commencer la batterie il y a deux ans ??? Bn continuation et au prochain concert Bastos17100

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau